manif
surdite
vertige
plongee
divers

  


    La cavité orale  est située en dessous des fosses nasales et constitue la partie initiale du tube digestif.
Deux zones distinctes la composent, séparées par les arcades dentaires supérieure et inférieure :

  • le vestibule, en avant, limité sur les côtés par les joues et devant par les lèvres,
  • et la cavité buccale, plus en arrière, entre les dents, en avant, et les piliers du voile du palais, en arrière.

La bouche comporte trois organes essentiels:

  • les dents, dont seule la couronne est visible à l'ouverture de la bouche, sont implantées sur le rebord maxillaire ;
  • la langue, fixe dans sa partie postérieure et mobile pour le reste, grâce à l'action de dix-sept petits muscles, qui permettent la déglutition et la phonation. Les papilles qui recouvrent sa surface sont les récepteurs de la gustation ;
  • et les glandes salivaires, au nombre de trois de chaque côté :
    • les glandes parotides,
    • les glandes sous-maxillaires,
    • et les glandes sublinguales.

La bouche possède plusieurs rôles :

  • mécanique :
    • ingestion des aliments, broyage par la mastication dentaire, humidification par la salive,
    • transport - déglutition, le bol alimentaire, par l'action de la langue et des muscles pharyngés, est dirigé dans l'oesophage.
  • chimique : début de la dégradation des sucres par une enzyme salivaire.
    Les canaux excréteurs des glandes salivaires s'ouvrent au niveau du plancher de la bouche. Les enzymes présentes dans la salive permettent une prédigestion des aliments d'autant plus importante que la mastication est prolongée.
  • convectif (respiratoire) :
    La cavité buccale permet également le passage de l'air, de l'extérieur vers le pharynx, puis vers le larynx.
  • phonation :
    La position, les mouvements et les contractions de la langue interviennent sur l'émission des sons.
  • goût La langue est l'organe gustatif, les récepteurs étant les papilles linguales.

La pathologie buccale est dominée  par les infections (mycoses) et les irritations (frottments , aphtes..), mais aussi par la pathologie  tumorale.

 

Mentions Légales
Dernière Mise à Jour le 18-05-2012