oreille

 
surdite
vertige
plongee
divers

  

     La douleur d’oreille ou otalgie est le plus souvent secondaire à un processus infectieux aigu comme par exemple l’otite aiguë.  Il convient de se méfier des otalgies secondaires aux troubles de l’articulation temporo-mandibulaire et des otalgies réflexes secondaires à une affection située à distance de l’oreille elle-même.

L’écoulement d’oreille ou otorrhée peut être constitué de pus (processus inflammatoires ou infectieux comme les otites aiguës ou chroniques), de sang (traumatismes, otites) ou de liquide céphalo-rachidien (traumatismes, chirurgie).

Les bourdonnements/sifflements d’oreille ou acouphènes sont des bruits anormalement perçus par le sujet. Ils peuvent être secondaires à une atteinte de n’importe lequel des niveaux de l’axe auditif (oreille externe et moyenne, oreille interne, voies auditives ou centres corticaux). Le plus souvent en rapport avec un vieillissement du système auditif quand ils sont isolés, ils peuvent être secondaires à de nombreuses pathologies spécifiques de l’oreille ou à des maladies générales (hypertension artérielle notamment).

La baisse d’audition ou surdité peut être secondaire à une atteinte du système de transmission, à une atteinte du système de perception ou à une atteinte mixte. Le diagnostic de ces différentes atteintes se fait sur un examen du tympan (tympanoscopie) associé à un examen  ORL spécifique, l’audiométrie tonale et vocale, qui permet en outre de quantifier la perte auditive. La prise en charge des surdités de transmission est essentiellement chirurgicale, alors que les surdités de perception bénéficient des progrès des prothèses auditives et demain, des systèmes chirurgicaux implantables en cours d’évaluation. Une entité particulière est représentée par les surdités brusques ou brutales, atteinte virale ou vasculaire de l’oreille interne, qui représentent une urgence thérapeutique : la précocité du traitement est le meilleur garant de préserver l’audition.

Les troubles de l’équilibre et les vertiges d’origine otologique sont une fausse sensation de déplacement du corps du sujet par rapport aux objets ou l’inverse. Ils se différencient par leur intensité, leur mode d’apparition, leur mode d’évolution et la présence de signes associés généraux (nausées, vomissements) ou otologiques (surdité, acouphènes). Il convient de les différencier des faux vertiges et surtout des vertiges centraux d’origine neurologique (urgence vitale). La prise en charge repose sur un examen ORL complet et sur des explorations vestibulaires spécifiques qui permettent un diagnostic précis et un traitement adapté à chacune des causes.

Les paralysies faciales périphériques (impossibilité de fermer un œil ou de bouger la moitié du visage) sont liées à une atteinte virale, traumatique ou tumorale du nerf facial qui traverse les structures anatomiques de l’oreille. Elles représentent toujours une urgence thérapeutique.

 

Mentions Légales
Dernière Mise à Jour le 18-05-2012