Galerie Avant/Après

      









     Deux indications majeures de la lipoaspiration cervicale ressortent de la physiopathologie du tissu graisseux. La région cervico-faciale est un des marqueurs de poids de l'individu. Avec l'âge, il n'y a pas "accumulation de graisse", mais la graisse cervicofaciale semble être la victime du relâchement général des tissus. Les meilleurs résultats sont donc attendus chez des patients jeunes (âge inférieur à 40 ans), à peau tonique, présentant un double menton ou une région cervicale empâtée, soulignés par une petite réduction pondérale.
Chez des patients plus âgés, présentant un relâchement sans excès graisseux, la lipoaspiration peut permettre une rétraction cutanée, faisant diminuer ou disparaître l'affaissement cutané, sans enlever de graisse. Elle permettrait ainsi de remplacer ou de retarder un lifting cervical (3). Cependant, il faut rester prudent sur cette indication, car la mauvaise élasticité cutanée associée à une résorption osseuse est la règle chez ces patients. Au mieux, la lipoaspiration donnera la satisfaction attendue, au pire, elle facilitera l'acceptation d'un geste de lifting plus agressif, dont elle améliore souvent le résultat (3). Dans notre expérience, ces patients bénéficient d'une lipoaspiration cervicale, uniquement en premier temps opératoire d'un lifting cervico-facial. 
Qu'elle permette la suppression d'un excès de graisse ou le redrapage d'un excès cutané, l'objectif de la liposuccion cervicale est de rétablir les paramètres visuels de beauté et de jeunesse. Ceux-ci incluent le rétablissement de l'ovale du visage, souligné par un bord inférieur de la mandibule bien distinct, un cartilage thyroïdien surmonté d'une dépression sus-thyroïdienne et un bord antérieur du muscle sterno-cléïdo-mastoïdien bien visibles (10). La valeur de l’angle cervico-mentonnier est variable selon les auteurs. Moreno rapporte une valeur moyenne de 118° (11).La position de l'os hyoïde représente également un paramètre essentiel. Sa position basse serait corrélée à un contour cervical sous-mental inesthétique, prédictif d'un mauvais pronostic post-opératoire. Néanmoins, ce critère n'est pas obligatoire chez des patients présentant un mauvais résultat opératoire (12).

 

 
 
Mentions Légales
Dernière Mise à Jour le 18-05-2012