fil


Galerie Avant/Après


La technique du Thread Lift (suspension par des fils) avec des fils crantés a été mise au point dès 1990 mais n'a pas, à l'époque, rencontré l'écho qu'elle méritait.

Cette méthode est efficace avec d'excellents résultats dans des indications très précises.
Les fils crantés sont des fils avec des dents orientées dans une direction et qui s’ouvrent lorsqu’elles sont implantées dans la graisse sous-cutanée. Le tissu cutané est pris légèrement dans ces dents et est ensuite suspendu et relevé.

Les fils crantés ont un Point Moyen (P.M.) situé au milieu à partir duquel les dents sont orientées dans des directions opposées. Ceci permet aux fils de tirer le tissu cutané vers le centre, comme lorsqu’on serre une ceinture.

 




En rouge la traction de droite : les micro-dentelures du côté de la traction se ferment. Les autres, de l'autre côté du fil, s'ouvrent.


En bleu la traction de gauche : les micro-dentelures du côté de la traction se ferment. Les autres, de l'autre côté du fil, s'ouvrent.

Les avantages

  • Lift rapide
  • Non traumatique
  • Sans cicatrices
  • Sans éviction sociale
  • Sans les risques du traditionnel lifting
  • Sans les risques de l'anesthésie générale
  • Sans les douleurs post-opératoires

Cette technique ne présente bien entendu pas que des avantages.
Comme toute procédure elle présente des inconvénients, parmi lesquels on peut citer : la possibilité de sentir le fil à la palpation cutané ou de légères asymétries. mais l'inconvénient principal de cette technique par rapport a la chirurgie conventionnelle reste sa durée d'effet plus réduite

Les zones traitées

Les zones qui peuvent être traitées avec les fils crantés sont la ptose de la queue du sourcil et du cantus (1), les joues pour les ptoses au niveau de la bouche et autour de l'oeil (2), la mâchoire pour les ptoses au niveau des bajoues (3) et le cou pour les ptoses sous-mentonnières (4).


Ptose de la queue du sourcil et du cantus ou angle de l'oeil (1)

Joue, ptose infraorbitale (2)

Ligne de la mâchoire, ptose du menton (3)

Cou, ptose sous-mentonnière (4)



La technique

La technique des fils crantés permet de relever les tissus et non de les tirer comme dans un lifting. Un visage moyen perd environ 4 à 5 cc de volume par an et les fils crantés augmentent et relèvent le volume restant.

  • Le visage du patient est nettoyé pour éviter tout risque d'infection. Une fois séché, le visage est mesuré et l'on procède au marquage préalable. On laisse des lignes atténuées mais visibles sur le visage pour servir de guide.
  • On infiltre la zone traitée en utilisant une aiguille hypodermique avec un mélange anesthésique qui garantit que le patient ne ressentira pas de douleur et un vasoconstricteur pour diminuer le risque de perte de sang.
  • Le point d'entrée est réalisé par une aiguille, dans le chas de laquelle on introduit le fil. On insère un trocart à travers les points d'entrée prédéterminés et à travers la graisse sous-cutanée, le long d'un plan spécifique. Le tissu est disséqué le long de ce plan et selon le patient.
  • Le point de sortie est ensuite réalisé et le fil cranté est inséré dans le trocart. Le fil est tiré à travers l'autre côté du trocart et le trocart est retiré, le fil restant en place. Le fil est positionné en tirant et testant son placement puis finalement ancré.
  • Lorsque le placement souhaité est obtenu, on coupe les fils au niveau de la peau et on les insère sous la surface cutanée.
  • Les régions du visage où l'on intervient sont bandées pour empêcher les mouvements au cours des premiers jours. En effet, des mouvements excessifs peuvent déloger les fils et ainsi altérer le résultat souhaité.

Les suites

  • Il peut y avoir un gonflement et éventuellement des bleus. La zone sera endolorie, bouffie et peut-être décolorée en raison du petit saignement lié à l'opération.
  • Le patient peut reprendre ses activités normales (marche légère, télévision, ordinateur.) dans l'heure mais il doit se reposer pendant les quelques jours qui suivent l'intervention. Ceci exclut l'exercice physique, l'activité sexuelle, la parole et les mimiques faciales excessives, le rasage, les gommages, les massages, les peelings chimiques, les nettoyants agressifs et la position de sommeil sur le visage pendant 7 à 12 jours. Ces recommandations visent à éviter tout déplacement des fils.
  • Les fils doivent être coupés courts et la peau forcée vers le bas. Il est possible de noter une boule sous la peau. Les solutions peuvent être d'essayer de rediriger le fil vers le bas ou de pratiquer une petite incision puis de couper l'extrémité. S'il arrive que le fil ressorte, la correction est très simple. Le fil est coupé à nouveau pour être réduit et redirigé vers le bas.

Les résultats

Ils s’apprécient une fois la phase œdémateuse passée c'est-à-dire après 7 à 10 jours. Progressivement les tissus prennent leur place et la fibrose autorise une stabilisation du résultat.

 

 
 
Mentions Légales
Dernière Mise à Jour le 18-05-2012