Les glandes salivaires sont responsables de la sécrétion de salive qui contribuent avec la mastication aux premières étapes de la digestion.

 

 

 

manif
surdite
divers

  


Plusieurs glandes salivaires sont individualisées : les deux glandes parotides, les glandes sous-maxillaires, les glandes sub-linguales et les glandes salivaires accessoires.
Plusieurs types d’affection peuvent classiquement affecter les glandes salivaires :

  1. les infections, dont le traitement est le plus souvent médical
  2. Les tumeurs des glandes salivaires
  3. Les lithiases des glandes salivaires (calcul)

Les tumeurs des glandes salivaires sont le plus souvent de nature bénigne (80%). La prise en charge nécessite souvent la réalisation d’un examen radiologique (échographie, scanner, IRM) et d’un prélèvement (cytoponction). Le traitement est le plus souvent chirurgical et bénéficie de l’apport des nouvelles technologies telle que le monitoring nerveux. L’utilisation de techniques de chirurgie plastique permet de réaliser le traitement de ces tumeurs en limitant les séquelles cosmétiques et fonctionnelles.

Les lithiases des glandes salivaires correspondent à des calculs (pierres) développées à l’intérieur des canaux excréteurs de la glande. Ces calculs empêchent la sécrétion de salive et provoquent un gonflement de la glande qui devient visible et douloureuse (obstruction). Le traitement des pathologies lithiasiques récidivantes était classiquement chirurgical. Les nouvelles techniques minimales invasives de sialendoscopie font partie des grandes avancées thérapeutiques concernant les glandes salivaires. Leur principe est d’insérer dans le réseau des canaux drainant les glandes salivaires (parotide ou sous maxillaire) une microcaméra et de procéder à l’ablation des calculs responsables de l’obstruction sous vidéo-controle.

 

 

 

 

 


Mentions Légales
Dernière Mise à Jour le 18-05-2012